Accueil - État de l'agriculture wallonne

Bienvenue sur le site de l'État de l'Agriculture Wallonne consacré à la synthèse et à la diffusion de l'information disponible relative au secteur agricole en Wallonie. 

Ce site, comme le faisait le rapport sur l’évolution de l’économie agricole et horticole en Wallonie, établit l’état des lieux du secteur agricole le long d’une année civile et tente d’apporter des éléments de contexte afin d’expliquer son évolution au travers de 3 grands chapitres :

  • Le contexte
  • Les facteurs de production
  • La rentabilité des exploitations

Chaque sujet traité est illustré par une ou plusieurs fiches thématiques accessibles via le menu "Agriculture en Wallonie". Actuellement le site reprend une vingtaine de fiches mais au fur et à mesure de nouvelles analyses viendront enrichir cet état des lieux. La fiche « Chiffres clés de l’agriculture wallonne » présente de manière synthétique les chiffres de l’année analysée.

Le site donne par ailleurs accès à différentes études et publications dont les précédents rapports sur l’évolution de l’économie agricole et horticole de la Wallonie.

 

Revenu comparable

Le revenu du travail en agriculture par unité de travail [UT] s’élève en 2019 à 21 132 €, soit moins de la moitié du revenu comparable, estimé à 47 768 € par an pour 1 équivalent temps plein

L’écart entre le revenu du travail et le revenu comparable, estimé à 26 600 €/UT en 2019, se creuse de plus en plus ces dernières années.

➢ Le revenu du travail est en baisse depuis 2008

En 2019, le revenu du travail par unité de travail (RT/UT) est de 21 132 €. Bien qu’il soit en hausse de 17 % par rapport à 2018, la moyenne sur les 5 dernières années montre plutôt une tendance à la baisse. La moyenne mobile représente le revenu moyen calculé sur 5 ans, elle est appelée mobile car elle est calculée pour chaque année. Son utilisation permet d’observer l’évolution globale en amortissant l’effet de fluctuations conjoncturelles.

Alors que le RT/UT (en € courant) oscille entre 15 000 et 25 000 €/UT de 1981 à 2007, la tendance générale, représentée par la moyenne mobile, est à la hausse. Cependant, on observe une rupture dans cette évolution à partir de 2008. Le revenu du travail chute drastiquement cette année-là et suit une courbe descendante qui ne s’est, en 2019, toujours pas inversée. Pour rappel, l’année 2008 a été marquée par la baisse des prix des céréales, du lait et la hausse des coûts de production impliquant une forte chute des revenus.

$INDICATOR$_d5e8d6a0-3e06-4648-9250-9b8c08f3984f
Les décisions européennes en matière de politique agricole et spécialement en matière de prix des productions agricoles ont joué un rôle prépondérant sur l’évolution des revenus en Wallonie. En effet, la politique de prix a été relativement favorable jusqu’en 1984 (prix en hausse et garantis). Avec la réforme du début des années 90, la politique des prix a été revue et s’est trouvée moins favorable pour les agriculteurs (prix en baisse et pertes compensées partiellement). À partir de 2003, le découplage des aides européennes agricoles a soumis davantage l’agriculture aux fluctuations du marché, expliquant les fortes variations observées.

➢ Le revenu comparable augmente d’année en année

Le revenu comparable correspond au salaire brut moyen des travailleurs non agricoles belges, 13ème mois et pécule de vacances compris. Il est estimé en 2019 à 47 768 €/UT. D’année en année, le revenu des personnes travaillant à temps plein augmente en Belgique, dans les secteurs hors agriculture. Il est influencé notamment par le système d’indexation et le type d’emplois. En effet, exprimé en € constant, le revenu comparable a tendance à se stabiliser depuis 2010. Ce revenu est une moyenne et cache cependant une grande variété de situations.

$INDICATOR$_772b283f-cb80-4988-86cc-242794f3d285

➢ Le revenu du travail en agriculture représente moins de la moitié du revenu d’un travailleur non agricole en 2019 et cet écart se creuse depuis les années 90

En Belgique, la loi du 29 mars 1963 a pour but de promouvoir la rentabilité de l'agriculture et son équivalence avec les autres secteurs de l'économie. A cette fin, on compare le revenu du travail agricole au revenu moyen obtenu dans les autres secteurs.

Le revenu du travail en agriculture par unité de travail s’élève, en 2019, à 21 132 €/UT, soit moins de la moitié du revenu comparable. Bien que ces chiffres soient des moyennes, il est clair que l’écart entre les revenus du monde agricole et des autres secteurs se creuse.

Un rapport supérieur à 100 % reflète un meilleur revenu en agriculture que dans les autres secteurs, une telle situation n’a plus été observée depuis 1990. En effet, depuis cette époque, l’augmentation sensible du revenu observée dans les secteurs non agricoles n’a pas été suivie en agriculture et le rapport entre les deux revenus a donc diminué fortement. Cette diminution s’est poursuivie passant d’un revenu du travail agricole en 2000 équivalant à 68 % du revenu comparable, à 44 % en 2019.

$INDICATOR$_df6d2440-82a6-4740-9951-04da8624ee6b

 

En savoir plus