Cette fiche reprend l’ensemble des éléments relatifs aux échanges commerciaux agro-alimentaires (« Food & Feed ») de la Wallonie. Elle aborde, d’une part, la balance commerciale de ces produits, qui peut être utilisée pour refléter la compétitivité du secteur agro-alimentaire et, d’autre part, leurs exportations wallonnes.

Le solde de balance commerciale de la Wallonie est positif et en augmentation depuis plusieurs années, mais il ne reflète pas tout à fait la compétitivité du secteur agricole. Ce sont, en effet, les produits transformés qui apportent la plus grande contribution. Les produits agricoles, dits primaires, ont depuis quelques années un solde négatif, même si cette année, celui des produits animaux tend à être nul.

Les exportations sont composées à plus de 40 % par les produits animaux. Ces échanges se font principalement avec les pays limitrophes.

En augmentation depuis plusieurs années, le solde de balance commerciale des produits agro-alimentaires s'élève à 507 millions d’euros en 2022

Afin d’évaluer les échanges commerciaux internationaux, la balance commerciale, qui correspond à la différence entre les valeurs des produits exportés et importés, est un indicateur pertinent. Selon la Commission européenne, « une balance commerciale positive reflète que les réformes en faveur d’une ouverture vers le marché mondial ont considérablement augmenté la qualité et la compétitivité d'un secteur ».

En 2022, le solde de la balance commerciale wallonne reprenant les produits agricoles et alimentaires (transformés), est de + 507 millions d’euros. Cela signifie que les exportations ont dépassé les importations en valeur, pouvant refléter donc une bonne santé du secteur agricole en Wallonie. 

Alors que depuis des années, seuls les produits transformés, non nécessairement élaborés à partir de matières premières provenant de Wallonie, affichaient un solde de balance commerciale positif, principalement influencée par la catégorie des « autres légumes préparés ou conservés », le secteur animal présente pour la première fois depuis 2015 une balance commerciale positive. Néanmoins, ces balances commerciales, cachent une grande hétérogénéité au sein des différentes catégories de produits. C’est le cas par exemple, du fromage qui présente la plus grande valeur négative avec -241 millions d’euros.

Ces 5 dernières années, le solde de la balance commerciale wallonne des produits agro-alimentaires a une tendance à la hausse mais ce sont les produits transformés qui contribuent de manière significative à cet accroissement (+ 100 % depuis 2015). En 2022, le solde de la balance commerciale des produits animaux a fortement progressé, grâce à une augmentation de la balance commerciale en beurre et en lait. Ce n’était plus arrivé depuis 2015. Par contre, au niveau des produits végétaux, la balance commerciale des 5 dernières années reste toujours dans le négatif malgré un légère progression les deux années précédentes.

Evolution de la balance commerciale des produits agro-alimentaires pour la Wallonie

 

En 2022, les produits principalement exportés par la Wallonie sont les produits animaux, tels que le beurre et la poudre de lait

En 2022, les exportations de produits agro-alimentaires atteignent une valeur de 4,19 milliards d’euros. Les principaux pays partenaires sont la France, les Pays-Bas et l’Allemagne. Bien que la balance commerciale soit principalement influencée par les produits transformés, ce sont les produits animaux qui sont le plus exportés par la Wallonie. Ces derniers ont été exportés pour un montant de 1,70 milliard d’euros, les produits transformés pour 1,40 milliard d’euros et les produits végétaux pour 1,09 millions d’euros.

Les exportations de produits animaux, en valeur, sont principalement composées de produits laitiers. ces derniers constituent 71 % des produits animaux exportés. En seconde position, ce sont les produits des granivores (15 %) qui sont exportés avec principalement la viande porc. Les bovins, ne participent qu’à 7 % de la valeur de ces exportations.

Parmi les produits animaux, les produits laitiers sont véritablement les leaders en valeur d’exportation avec 1,21 milliard d’euros. Ce montant est en progression de 27 % par rapport à 2021, contre seulement 4 % en termes de quantité. C’est la forte augmentation des prix qui explique cette différence entre valeur et quantité, entraîné en partie par le prix exceptionnel du beurre en 2022. Alors que jusqu’en 2017, les produits végétaux occupaient la deuxième position, les produits transformés ont vu la valeur des exportations augmenter de manière à les dépasser, grâce principalement à la catégorie de produits : « autres légumes transformés ou préparés ».

Pays européens d'exportation des produits agro-alimentaires en 2022

7014dfe0-028e-4308-8967-d72efeadf6b2

Evolution des exportations (en valeur) des produits agro-alimentaires

 

En 2022, les produits principalement importés par la Wallonie sont les produits animaux, avec le fromage comme premier produit importé

En 2022, les importations de produits agro-alimentaires atteignent une valeur de 3,39 milliards d’euros. Les principaux pays partenaires sont la France, les Pays-Bas et l’Allemagne. Les produits animaux ont été importés pour un montant de 1,56 milliard d’euros, les produits végétaux pour 1,23 milliard d’euros et les produits transformés pour 598 millions d’euros. Alors que depuis plusieurs années, seuls les produits transformés voyaient leur valeur augmenter, l’année 2022 montre une augmentation pour l’ensemble des secteurs. Cette évolution est due à la forte augmentation des prix et non pas à une progression des quantités.

Tout comme pour l’exportation, les produits laitiers sont les leaders en termes d’importation. Le fromage correspond à environ 13 % de la valeur des produits agro-alimentaires importés en 2022, ce qui en fait le champion, toutes catégories confondues.

Evolution des importations (en valeur) des produits agro-alimentaires