Chiffres de l'agriculture biologique

Cette fiche, réalisé à partir du rapport « Les chiffres du bio 2022 en Wallonie » rédigé par Biowallonie (pour la partie production) et les données de la Direction de l’Analyse économique agricole [DAEA], présente les principales caractéristiques des exploitations sous contrôle biologique en Wallonie telles que le nombre d’exploitations, la superficie ou encore le cheptel.

En 2022, la Wallonie compte un peu plus de 2 000 exploitations sous contrôle biologique soit 16 % des fermes wallonnes. Ensemble, la production biologique représente 13 % de la superficie agricole utilisée de la Wallonie. Avec 46,5 ha, leur superficie moyenne est 20 % moindre que la moyenne de l’ensemble des exploitations wallonnes. Les exploitations sous contrôles biologiques sont également moins intensives au niveau du cheptel.

Exploitation-type en production biologique spécialisée en bovins laitiers

L’exploitation-type [OTE 450bio] de cette fiche traite de l’exploitation-type en production biologique spécialisée en bovins laitiers, c’est-à-dire appartenant à l’orientation technico-économique spécialisée en bovins laitiers. Ce terme reprend l’ensemble des exploitations dont plus de 2/3 de la production brute standard [PBS] totale provient du produit des herbivores et des cultures fourragères. Deux conditions s’ajoutent. D’un côté, l’ensemble de ces produits doit provenir pour plus de 10 % des herbivores. De l’autre côté, plus de 75 % du produit des herbivores est issu des vaches laitières.

Ces exploitations œuvrant sous mode de production biologique sont comparées aux « exploitations wallonnes spécialisées en bovins laitiers » reprenant l’ensemble des exploitations qu’elles soient en production biologique ou non.

Produits et charges de l’exploitation en production biologique spécialisée en bovins laitiers

Cette fiche aborde la rentabilité de l’exploitation en production biologique spécialisée en bovins laitiers, en Wallonie, en détaillant la structure des produits et des charges, sur base des données provenant du réseau comptable de la Direction de l’Analyse économique agricole [DAEA].

En 2022, les produits par unité de superficie agricole utilisée [SAU] augmentent de manière plus importante que les charges. De ce fait, le ratio entre les produits et les charges totales devient supérieur à 1, ce qui signifie que l’exploitation en production biologique spécialisée en bovins laitiers a, en moyenne, des produits en suffisance pour couvrir l’ensemble des charges réelles et calculées. En effet, l’augmentation des produits a plus que compensé l’augmentation des charges.

Marge brute, excédent brut et revenus de l'exploitation biologique spécialisée en bovins laitiers

Cette fiche aborde la rentabilité de l’exploitation en production biologiques spécialisée en bovins laitiers. Faisant suite à la présentation des produits et des charges de cette exploitation, sont analysées, en procédant par étape, les évolutions de la marge brute, de l’excédent brut et des revenus. Ces analyses utilisent les données provenant du réseau comptable de la Direction de l’Analyse économique agricole [DAEA].

Au départ d’une marge brute de l’ordre de 46,2 €/100 l de lait, l’exploitation spécialisée en bovins laitiers obtient un excédent brut proche de 44,3 €/100 l de lait et un revenu agricole de presque 36 €/100 l de lait. Ces valeurs sont exceptionnellement hautes et montrent une véritable amélioration par rapport à 2021.

question-circle.svg

Vous n'avez pas trouvé ce que vous cherchez ?

Revenir aux thématiques